Diocèses d'Arras

A Lens : un Rassemblement Pour la Paix

lorsque 2500 élèves des 3 écoles catholiques lensoises se rassemblent pour la paix

A Lens : un Rassemblement Pour la Paix dans l’unité

Vidéo sur Youtube :

 

https://www.youtube.com/watch?v=x9SW84xaZSI

 

 

 

Audacieux diront certains… Utopiste diront d’autres… ou tout simplement complètement fou… Et pourtant… Vincent Fourmy, directeur de l’école Sainte Thérèse ; Jean-Christophe Desoutter, directeur du collège Sainte Ide et Isabelle François, directrice du lycée Saint Paul l’ont fait ! Ils ont organisé un rassemblement pour la paix, de tous leurs élèves, au sein de la cour de l’école Sainte Thérèse ce jeudi 13 novembre. Ce rassemblement entre dans le cadre du centenaire de la Paix initié par le diocèse d’Arras et porté par la paroisse Saint-François d’Assise de Lens.

 

Aidés des APEL de leur établissement respectif, des enseignants, des équipes de pastorale et de Xavier Lemblé, prêtre de la paroisse Saint-François d’Assise, ils ont tout organisé. Et c’est à pied que les collégiens et les lycéens, brandissant des pancartes où ils avaient noté leurs messages de paix, encadrés de leurs professeurs, sont arrivés à l’école Sainte Thérèse où les attendaient les « petits ». Seules les maternelles n’ont pu se joindre, pour raisons de sécurité,  à cette foule impressionnante. Mais ils ont participé à leur façon à cette belle manifestation en décorant toutes les vitres de leurs classes avec des colombes qu’ils avaient coloriées. Et on pouvait lire aussi ce message « Unissons-nous pour la paix ».

 

Une fois sur place, tour à tour, quelques élèves montaient sur le podium et déclamaient leur message de paix, applaudis par tous. Puis il y eut un petit mot de chacun des chefs d’établissement. Isabelle François qui, après avoir remercié Vincent Fourmy de son accueil, demanda à chacun d’enraciner son message de paix à tout jamais pour nous permettre de vivre tous ensemble, petits et grands, avec nos différences et nos richesses intérieures. Jean-Christophe Desoutter émit le souhait que cet après-midi ne soit pas sans lendemain. Il précisa que la Paix c’était ici, c’était partout, et que c’était l’affaire de tous ! Quant à Vincent Fourmy, visiblement ravi et ému de recevoir tous ces jeunes, ne manqua pas de mettre en lumière le symbole fort de ce rassemblement. Revenant sur ce qu’avait dit Isabelle François, il demanda aux élèves d’entretenir les racines plantées cet après-midi, pour leur donner des ailes. Des ailes qui permettront à leurs messages de s’envoler au-delà de leur établissement scolaire.

 

Un grand drapeau aux couleurs du centenaire de la paix, portant des messages, fut déroulé le long de la façade d’un des bâtiments de l’école. Ce drapeau qui sera ensuite acheminé jusqu’à l’église Saint Léger pour y être installé.

 

Toutes ces interventions étaient ponctuées de la reprise de la chanson de Calogero « Plus jamais ça ». Car il y avait également un groupe de chant et un petit groupe de musiciens qui réunissaient élèves, professeurs et membres d’APEL.

 

Puis ce fut au tour de l’abbé Xavier Lemblé d’intervenir. Il lut un passage de l’évangile de  Jean (20, 19-29), mimé par des lycéens. Les élèves de Sainte Thérèse, aux premières loges, avaient les yeux écarquillés, buvant littéralement les paroles du prêtre. Malgré le monde, le silence s’était instauré. Puissent ces paroles s’inscrire à tout jamais dans le cœur de chacun. Probablement que « Le Notre Père » dit juste après, la main dans la main, a pris une dimension différente des autres fois.

 

Après ce moment plus solennel, on reprit tous ensemble la célèbre chanson pour la paix «We are the world », les bras levés vers le ciel et les pancartes portées bien haut.

 

Et en apothéose, un flash mob sur le « Glorius ». Moment d’une rare intensité, très émouvant, qui mit un terme à ce formidable élan pacifiste.

 

Nul doute que cette belle unité entre les trois établissements catholiques lensois permettra à chaque enfant de vivre ensemble en harmonie, dans le respect de l’autre et leur apportera un épanouissement total et salutaire.

 

Renée Lacroix