Diocèses d'Arras

Exposition, jusqu'au 30 avril 2017

Monument des fraternisations de Neuville-Saint-Vaast

Qui sait ! Peut-être un jour sur ce coin de l'Artois on élèvera un monument pour commémorer cet élan de fraternité entre des hommes qui avaient l'horreur de la guerre et qu'on obligeait à s'entretuer malgré leur volonté

 

Cette phrase du tonnelier Louis Barthas figure dans ses carnets de guerre édités pour la première fois en 1978 et fut choisie pour illustrer le monument des fraternisations de Neuville-Saint-Vaast, inauguré en 2015 en présence du Président de la République.

L'exposition "Qui sait, peut-être qu'un jour..." présente des photographies grand format de Philippe Abergel montrant des objets personnels crées par les soldats, pendant le conflit.

 

 

Monument des fraternisations, Route de Maroeuil (RD55)

Accès libre

 

            20170110_162707 20170110_162707    20170110_162912 20170110_162912    20170110_162922 20170110_162922  

 

Pour en savoir plus sur Louis Barthas : Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918, Edition du centenaire, 2015